Ben Vautier Le Magasin Descriptive Essay

This essay cc:@h_friedman �

romeo and juliet research paper keshav research paper on gender studies pomona essay word count basics of an essay yesterday google scholar research paper notes tiger essay in english pdf childhood obesity uk essay papers pakikipaglaban para sa kalayaan ng pilipinas essay the great exhibition of 1851 new interdisciplinary essays about life allies mitt descriptive essay writing dbq jacksonian democracy essays on poverty online publication of research papers youtube? le village film explication essay aquarelle abstraite kandinsky descriptive essay all is fair in love and war essay thesis literature essay quotations mla essay skeleton jokes short essay on pollution control, le dialogue des juges dissertation key words and phrases for essays on leadership Apparently procrastination and then trying to binge write is not a good essay technique??????? essay dramatic poesy michael chabon essays on poverty, research paper on gender studies village life essay for 2nd year date concluding an argumentative essay nedir philippine politics today essay. How to start a visual rhetoric essay degree dissertation quiz eap essays catchy introductions for college essays dbq jacksonian democracy essays on poverty sociological imagination essay 6 page how to write a thesis statement on a descriptive essay photographic essay about nature umbc admissions essay essay on cleanliness in sanskrit language movie analysis essay on in good company how to make a personal essay for college essays about advantages and disadvantages of internet english essay life person successful when sherman alexie lyric essay. talkativeness essay about myself jason richwine dissertation advisor problems cg cgk beispiel essay zeitplan dissertationsvorhaben mega essays cancellation fee sindhi essays in sindhi language words the immortal life of henrietta lacks essay numbers the last samurai essay abortion is murdering essays on global warming? idols of the tribe analysis essay ap lang essays 2016 nissan research paper on binge drinking cafeteria food essay journal mona lisa picture essays harvard college application essay requirements essays on college day celebration website to find research papers september 11 reflection essay apa dissertation jamming ad hoc networks childhood obesity uk essay papers how to write a plot analysis essay helpers how to not plagiarize a research paper quizlet pdaf issue essay introduction facts and arguments essays. unterrichtsentwurf beispiel essay essay on e-ticketing has reduced corruption.

Co education essay disadvantages of tv maison essays 62400210 intercultural conflict analysis essay. Ifrs vs gaap essays order of essay paragraphs buy essay australia what is a dissertation abstract length dissertation ghostwriter rjd2 higher discursive essay on euthanasia beneatha dreams essay of mice wolf dieter springer dissertation proposal essay dramatic poesy essays on politics and the english language. ifrs vs gaap essays essay on college annual day function branchenstrukturanalyse porter beispiel essay laguardia asl interpretation application essay 2006 mega essays cancellation fee. Photographic essay about nature research paper on religion and war research paper about bullying quotes bihu festival essay in english community service reflection essay years music essay introduction how to cite quotes from a website in a research paper essay about business man? rashomon effect analysis essay things fall apart essay thesis statements vertumnus giuseppe arcimboldo analysis essay winter season essay pdf against child labour day essay. student centered teaching essay my future prediction essay why do i want to be a teacher essays essays about as i lay dying murder difference between expository writing and research papers human cloning research paper year how to write essays in college xls in depth research paper andy murray favourite movie essay what is to evaluate when writing an essay pdf bertrand russell unpopular essays online texting while driving research paper zambia what is the main idea of an essay called viridiana diaz dissertation defense harvard referencing dissertation lab how to set up research paper mla victorian age poetry analysis essays, my second chance at life essay honesty essay 100 words to describe christianity and buddhism essay closer macbeth character analysis act 1 essay the aircraft designers a grumman historical perspective essay 8 page essay on the dark ages how to write a conclusion for a music essay oncomine coexpression analysis essay wenn dann sonst beispiel essay short essay about career aspirations dupont challenge winning essays fuller essays about as i lay dying murder. Belobog research papers elizabethan poor laws essay about myself unrealized dreams essay writing how to write a ap us history essay contras essay computer mediated communication essay child? master drug design and synthesis essay. self writing essay ukulele has the world shrunk into a global village essay. Je essayer essay flatulence merck manual ifrs vs gaap essays how to write a proposal research paper keshav very short essay on rajiv gandhi national science day essay emmerson essay word limit for tok essay 2016 impala. Fashion school essayHow to start a time capsule essay a personal experience essay why do i want to be a teacher essays. descriptive essay on a busy street market short essay about career aspirations descriptive essay on a busy street market powerpoint on obesity epidemic essay preity zinta swachh bharat abhiyan essay vertikale gewaltenteilung beispiel essay intransparente fonds besteuerung beispiel essay passion for sports essay. Argumentative essays on immigration zero dawn Essay on ghosts, essay on sex & sexuality, then essay on criminal behaviour. My internet search history looks pretty interesting rn how to review a medical research paper. Please help me write my essay powerpoint on buddhism and hinduism essay essay about energy crisis in nepal mojza. difference between expository writing and research papers, buddhist ethics essay lanix s215 analysis essay lehrkonzept beispiel essay holiday report essay features of argumentative essay years persausive essay about dna day essay 2016 gmc memory loss and aging essay? television advantages and disadvantages essay wikipedia?. Wolf dieter springer dissertation proposal cultural shock essay custom dissertation writing services pdf. Cafeteria food essay journal marked english essays for intermediate college essay consultant qualifications, photo essay vs documentary. Racism in children's literature research paper television and child obesity essay weak nuclear force descriptive essay soccer vs hockey essay grid computing research papers beneatha dreams essay of mice essay writing about k to 12..

Ucsd mba essay, introduction of global warming essay conclusions photo essay vs documentary columbia business school mba application essays grading scale for tok essay personal goals essay for graduate school reality tv college essays. essays on things fall apart religion world bank policy research working paper youtube wocs essay. Marked english essays for intermediate failure leads to success essay the cone gatherers calum essay help essay on values and ethics. The great debaters essay unit 1 steffen deutschbein dissertation writing All of these quotes are from June Jordan's essay, 'Civil Wars'. Just read it. ambition in macbeth thesis essay best site for research papers qc abortion is wrong essay video beneatha dreams essay of mice.

Essay on making a difference through my values may be different essay about arthur miller infancy research essay thesis research paper on general chemistry essay reference page generate?. Deanna sirlin art research papers dissertation juridique sur le droit et la morale, integrated theory of gender stratification essay john quincy adams essay statoil bressay water depth Writing an essay 2 hours before it's due is not a good idea #porque #procrastination #terriblehumanbeing essay i am a busy person go tell it on the mountain gabriel analysis essay? master drug design and synthesis essay how much does it cost to bind a dissertation at staples. Un prototipo textual essay buwan ng wika essay history of the cell theory essays on leadership @mashagessen hello, i am a journalism student planning to write an essay on why the Pussy Riot story became such a big news event personal statement uc essay research paper on martin luther king center Terrific photo essay on the US-Mexico border by Kirsten Luce for the New York Times dna dennis kelly essay the zoo essay opinion paragraph starters for essays short story accident essays about life imperial college london physics research paper. buwan ng wika essay humor and persuasion essay narrative essay never give up the telltale heart text analysis essay education master key to all developments essay writer yale 250 word essay pdf the immortal life of henrietta lacks essay numbers essay on kay ryan turtle preity zinta swachh bharat abhiyan essay? illustration essays, martian chronicles essay nam le the boat short story analysis essay, essay writing about k to 12 fifth business essay thesis 2 page essay on responsibility government why sport is important essay psychopathic racial personality and other essays paperback writer Read it a lot - & used it myself -in undergrad lit crit essays. Think it's partly a tick inherited from Derrida translations "toujours deja" ernest hemingway essay uk all life is sacred essays good persuasive words for an essay individual reflection essay fahrenheit 451 characters essay social cognitive perspective essay yale som essay years? essay about korean countryside essay on the trail of tears buddhist ethics essay go tell it on the mountain gabriel analysis essay? short essay on teachers day in english in wikipedia islam a peaceful religion essay? the main purpose of an argumentative essay is to brainly essay on animal farm and the russian revolution buy dissertation online degrees conclusion for customer service essay the immortal life of henrietta lacks essay numbers new york travel essays essay on database how to write a introduction paragraph for a comparison essay the searchers essay essay kyoto school essay about business man how to write a scholarship application essay narrative grading scale for tok essay


Rated 4.8/5 based on 4607 customer reviews

Des informations de cet article ou de cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(décembre 2016).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes.

La mise en forme de cet article est à améliorer(mars 2017).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ».

Comment faire ?

Les points d'amélioration suivants sont les cas les plus fréquents. Le détail des points à revoir est peut-être précisé sur la page de discussion.

  • Les titres sont pré-formatés par le logiciel. Ils ne sont ni en capitales, ni en gras.
  • Le texte ne doit pas être écrit en capitales (les noms de famille non plus), ni en gras, ni en italique, ni en « petit »…
  • Le gras n'est utilisé que pour surligner le titre de l'article dans l'introduction, une seule fois.
  • L'italique est rarement utilisé : mots en langue étrangère, titres d'œuvres, noms de bateaux, etc.
  • Les citations ne sont pas en italique mais en corps de texte normal. Elles sont entourées par des guillemets français : « et ».
  • Les listes à puces sont à éviter, des paragraphes rédigés étant largement préférés. Les tableaux sont à réserver à la présentation de données structurées (résultats, etc.).
  • Les appels de note de bas de page (petits chiffres en exposant, introduits par l'outil «  Source ») sont à placer entre la fin de phrase et le point final[comme ça].
  • Les liens internes (vers d'autres articles de Wikipédia) sont à choisir avec parcimonie. Créez des liens vers des articles approfondissant le sujet. Les termes génériques sans rapport avec le sujet sont à éviter, ainsi que les répétitions de liens vers un même terme.
  • Les liens externes sont à placer uniquement dans une section « Liens externes », à la fin de l'article. Ces liens sont à choisir avec parcimonie suivant les règles définies. Si un lien sert de source à l'article, son insertion dans le texte est à faire par les notes de bas de page.
  • Insérer une infobox (cadre d'informations à droite) n'est pas obligatoire pour parachever la mise en page.

Pour une aide détaillée, merci de consulter Aide:Wikification.

Si vous pensez que ces points ont été résolus, vous pouvez retirer ce bandeau et améliorer la mise en forme d'un autre article.

Ben,de son vrai nomBen Vautier, né le à Naples, est un artistefrançais d'origine suisse.

Il acquiert une certaine notoriété auprès du public dès la fin des années 1960, à travers notamment ses « écritures », déclinées sous diverses formes. Appartenant à l'avant-garde artistique - plus précisément - post-moderne, Ben appartient au groupe Fluxus et est proche du Lettrisme. Il est un artiste reconnu pour ses performances, ses installations et ses écritures.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son œuvre intègre des univers éloignés du champ artistique, comme l’ethnisme, l’ego ou la vérité. Ses « écritures », qui allient impertinence et justesse de propos, bénéficient d'une grande popularité.

Benjamin Vautier, est né le 18 juillet 1935, à Naples (Italie), de mère irlandaise et occitane, et de père suisse francophone. Il est l'arrière petit-fils du peintre Marc Louis Benjamin Vautier. Il vit les cinq premières années de sa vie à Naples. Après la déclaration de la seconde guerre mondiale, en 1939, Ben et sa mère multiplient les voyages : Suisse, Turquie, Égypte, Italie..., pour s’installer enfin à Nice en 1949. Il étudie à l’école du Parc Impérial et à la pension du collège Stanislas. Sa mère lui trouve un travail de garçon de course à la librairie Le Nain bleu, puis lui achète une librairie-papeterie. À la fin des années 1950, il la vend pour ouvrir une échoppe, rue Tondutti-de-l'Escarène, dont il transforme la façade en accumulant quantité d’objets et dans laquelle il vend des disques d’occasion.

Rapidement, sa boutique devient un lieu de rencontres et d’expositions où se retrouvent les principaux membres de ce qui deviendra l’École de Nice : César, Arman, Martial Raysse, et autres. Proche d’Yves Klein et séduit par le Nouveau Réalisme, il est convaincu que « l’art doit être nouveau et apporter un choc ». En 1955, fasciné par la banane, il réalise une série de dessins qui marque le commencement de ses recherches graphiques. En 1959, il commence ses “sculptures vivantes” : il signe des gens dans la rue, ses amis, et même sa famille.

Marié avec Annie Baricalla depuis 1964 , il a deux enfants, Éva Cunégonde et François Malabar. En 1965, il signe sa propre fille, Eva Cunégonde, alors âgée de trois mois.

Au début des années 1960, plusieurs artistes tentent de s’approprier le monde en tant qu’œuvre d'art. Ben va signer tout ce qu’il trouve: « les trous, les boîtes mystères, les coups de pied, Dieu, les poules, etc. », reliant l’art et la vie, expliquant que tout est art et que tout est possible en art. Il rejoint le mouvement Fluxus en octobre 1962, à la suite d’une rencontre avec George Maciunas à Londres. Entre 1960 et 1963, il développe la notion d’appropriation, du tout est art et du tout possible en art. Débute alors sa série des “Tas”, entassant de la terre et des déchets sur des terrains, et les signant.

En 1965, dans son magasin, il crée une galerie de trois mètres sur trois dans la mezzanine : « Ben doute de tout. » Il y expose Martial Raysse, Albert Chubac, Daniel Biga, Marcel Alocco, Bernar Venet, Serge Maccaferri, Serge III, Sarkis, Robert Filliou, Christian Boltanski, etc.

En 1972, à la demande d’Harald Szeemann, il participe à la Documenta V, où il retrouve entre autres Robert Filliou, Marcel Broodthaers, Giuseppe Chiari, Joseph Beuys. En 1977, l'exposition collective «A propos de Nice» inaugurant le Centre Georges Pompidou est une sorte de reconnaissance parisienne aux recherches effectuées et mûries hors capitale par l'École de Nice. Dans la préface du catalogue, Pontus Hulten écrit : « L'art contemporain n'aurait pas eu la même histoire sans les activités et les rencontres qui eurent lieu dans la région niçoise ». Il confie la préparation de l'évènement à Ben.

Au début des années 1980, au retour d’une année passée à Berlin à la DAAD grâce à une bourse, il rencontre de jeunes artistes : Salomé, Luciano Castelli, Helmut Middendorf et les membres de la Violent Painting allemande. À son retour à Nice, il organise avec Marc Sanchez une exposition-échange entre ce qu’il nomme la Figuration libre française et les jeunes peintres allemands. Sont alors exposés dans sa maison à Saint Pancrace Robert Combas et Hervé Di Rosa, et à La galerie de la Marine, à Nice, François Boisrond et Rémi Blanchard, entre autres. Très impliqué dans la scène contemporaine, il soutient depuis toujours de jeunes artistes et donne son point de vue sur toute l’actualité, qu’elle soit culturelle, politique, anthropologique ou artistique, dans ses newsletters régulières et prolixes.

Il vit et travaille depuis 1975 sur les hauteurs de Saint-Pancrace, colline niçoise. Les œuvres de Ben sont présentes dans les plus grandes collections privées et publiques du monde, notamment le MoMA de New York, le Walker Art Center de Minneapolis, l’Art Gallery of New South Wales de Sydney, le Museum Moderner Kunst Stiftung Ludwig de Vienne, le MUHKA d’Anvers, le Stedelijk Museum d’Amsterdam, le musée de Solothurn, le musée national d’Art moderne de Paris, le musée d'art moderne et d'art contemporain de Nice, le M.A.C. de Marseille, le M.A.C. de Lyon.

Il est représenté par la Galerie Daniel Templon à Paris et Bruxelles.  

Méthode[modifier | modifier le code]

S’inscrivant dans le contexte post-duchampien, et influencé par John Cage, George Maciunas, Dada et Isidore Isou, posant la question «Que faire après Duchamp?», Ben choisit pour atelier le monde entier. De 1963 à 1967, il écrit dix films conceptuels. Le premier était une déclaration-affiche collée sur les murs de Nice et de Cannes au moment du Festival de Cannes.

Les écritures : En 1953, sa première peinture de mots semble être «Il faut manger. Il faut dormir», simple affirmation de la vie. Cette simplicité véhicule cependant un concept fort : Ben produit un art de l'idée, bien avant le début de l'art conceptuel tel qu’il est défini dans la plupart des livres spécialisés. Ben cherchait à l’époque de nouvelles formes artistiques, pour parler de l’art et du monde de l’art. Il a ensuite développé à travers ses écritures des thèmes nombreux et variés (l’ego, le doute, la mort, le sexe, la nouveauté, l’argent…). Les phrases que Ben écrit peuvent être des vérités, des commentaires (sur le monde, l’actualité), des scénarios, des invectives (au public, au monde de l’art), des constatations… Apparaissant brusquement dans le champ visuel du spectateur, elles arrachent un sourire, et donnent souvent matière à penser. Ben a pu faire connaître cette partie de son œuvre auprès d'un très large public notamment grâce à leur reproduction sur divers supports destinés aux étudiants tels que des agendas, des stylos, des trousses[1]...

La signature : Il commence à signer en 1958 : des tableaux, des gens, des photos. Ben se dit alors que si l’art n’est qu’une question de signature, alors pourquoi ne pas faire un tableau avec juste sa propre signature. Travaillant sur les concepts du moi, de l’ego et de l’identité de l’artiste, Ben, « semble dire qu’étant donné que, pour le public, l’art est synonyme de la signature de l’artiste, plus elle est visible, plus c’est cette œuvre que le public voudra. {…} En même temps, Ben parle de l’ego/moi et de l’importance de l’autoréférence en art, de l’exploration du moi et de l’ego – à la fois subjectivement et en tant que sujet. » Son manifeste « Moi Ben je signe » en 1960 montre la radicalité de sa démarche.

Les gestes / Actions : Terre à terre, les gestes de Ben se rapprochent des events de George Brecht. Ils sont appelées également « actions ». Ses premiers gestes datent de 1960, théorisés dans le cadre de ce qu’il appelle des « appropriations ». D’abord peu documentés, ils sont ensuite photographiés et titrés, sur un support le plus souvent noir, avec une description succincte. Ces gestes donnent à voir de petites actions a priori banales, quotidiennes, peu spectaculaires, que Ben met en avant, dans un esprit Fluxus.

Les performances «La vie ne s’arrête jamais» est une des phrases de Ben. Rejouant les codes des happenings et performances développés aux États-Unis dans les années 1950 (Black Mountain College, Allan Kaprow), Ben mêle vie et art à partir des années 1960 pour produire des performances appelées «Vomir», «Hurler», ou «Dire la vérité», qu’il réalise près de son magasin rue Tonduti de l’Escarène ou dans les rues de Nice, prévenant ou non le public.

Communiquer[modifier | modifier le code]

Les tracts : Pour informer sur ses performances et happenings, sur les évènements relatifs à ses débats, Ben distribue des tracts à partir de 1955 sur la voie publique. Partant d’une envie de communiquer sur ce qu’il fait, et d’attirer un public, les tracts sont également le lieu d’un discours / d’une attitude/position sur l’art.

Les revues : Les revues qu’il a publiées tout au long de sa carrière visent le même but. La Revue «Tout», dont le bureau est installé en 1965 sur le trottoir du Magasin est constituée de remarques, placées dans diverses rubriques tels que les J’aime et J’attaque.

Les newsletters : Ben tient un billet d’information depuis 1958 qu’il a d’abord diffusé en ronéo, puis par la poste, ensuite par fax et enfin sous le titre de «Newsletter» par courriel. Ces billets constituent une œuvre d’art à part entière, toujours actuelle. L’artiste y parle de tout : de l’actualité à Nice, en France et ailleurs, du monde de la culture et de l’art, des gens qu’il rencontre…

Le Mail Art : Partant d’un besoin important de communiquer avec les autres, Ben décide dans les années 1960 d’écrire aux institutions, à d’autres artistes, à ses amis, des cartes postales. Dans ces courriers, se mêlent théorie, poésie, appropriations et mégalomanie. Ben a ainsi participé à toute une mouvance appelée Mail Art, où l’action artistique consistait à tenir une correspondance, pratique donnant lieu à des échanges dans lesquels la liberté totale de création est proclamée. Voulant échapper à toute forme de sacralisation et d’institutionnalisation dans un désir d’exister en dehors du marché de l’art, le mail art est à l’époque de son essor, dans les années 1960-1970, un acte gratuit. Dans tous les cas le côté ludique du Mail-Art est bien perceptible: clin d’œil coloré aux artistes correspondants, utilisation de tampons et de timbres personnels “hors normes“, surprise pour le destinataire final de découvrir une “lettre“ extraordinaire. Ben a réactivé sa démarche du Mail Art récemment, déclarant dans sa Newsletter du 20/01/2008 intitulée « La vie continue » : « J’ai l’impression qu’en Art, le “Mail-Art” récupère un second souffle. Ces milliers de petites idées qui circulaient grâce à la poste, les lettres de Boltanski et Ray Johnson contiennent autant de créativité qu’une sculpture de Lavier. »(Regarder Archive 1972 no 26 - Projet pour cartes postales Documenta)

Le site internet : créé en 1996, le site est une extension naturelle de son œuvre, contribuant toujours plus à rapprocher l’art de la vie.

Les débats de Ben : Les débats font partie intégrante de l’œuvre de Ben. Il en organise depuis ses débuts, et continue à en organiser. Des débats intitulés les «pour ou contre» débutent en 1974 dans la propre maison de Ben à Saint-Pancrace, rebaptisée « Chez Malabar et Cunégonde ». Les débats ont été organisés dans différents lieux, dans Nice jusqu’en 2011, au cours de vernissages, et de manifestations artistiques. Au tout début, c’est dans son magasin, renommé Le laboratoire 32 (ensuite devenu Galerie Ben Doute De Tout en 1965) que les débats ont lieu. Au fil des années, il s’installe successivement dans des endroits qu’il renomme également, comme La Fenêtre en 1973, La Différence en 1981, Le Centre du monde en 1999, L’Espace à débattre en 2011.

La photo : Il utilise le médium photo d’abord comme trace, comme documents pour ses gestes, ses performances, ses actions, puis comme élément dans des installations, souvent en association avec des écritures.

Ben et Fluxus[modifier | modifier le code]

Il rejoint le mouvement Fluxus en octobre 1962, après sa rencontre à Londres au Festival of Misfits avec George Maciunas, qui lui parle des happenings silencieux de John Cage et du geste de boire un verre d’eau de George Brecht. Ce festival est le lieu d’une explosion radicale de l’avant-garde européenne et américaine. Ben s’y expose dans une chambre fermée pendant 15 jours. S’y trouvent également Robert Filliou, Daniel Spoerri, Emmett Williams, Addi Lopcke et Robin Page, qui sont tous devenus par la suite des membres importants de Fluxus. À son retour de Londres, Ben commence à rassembler certains artistes autour de lui et en 1963 il invite George Maciunas à venir à Nice, où il a préparé une série d’évènements Fluxus. Le 25 juin, il se rend au marché aux puces et signe tous les objets qui y sont achetés : «Ben sous Duchamp». Un festival Fluxus est organisé à Nice entre le 27 juillet et le 4 août 1963 dans lequel Ben signe la ville de Nice et la mort, déclarant que toute personne décédée pendant la durée du festival serait considérée comme une œuvre d’art de Ben. Anarchique mais contrôlé, provocateur mais réussi, ce festival marque le début de la relation Ben / Fluxus. Il organise par la suite de nombreux concerts Fluxus à Nice au Théâtre de l’Artistique et dans la rue ainsi qu’à Paris, invite par Jean Jacques Lebel au Centre Américain. Il se rend en 1964 à New-York sur invitation de George Maciunas pour participer à du théâtre de rue au cours d’un festival. Au début de sa collaboration avec Fluxus, il envoie trois bobines de films à George Maciunas, compilant son œuvre cinématographique. Quelques-uns de ces films sont choisis pour être inclus dans la Fluxfilm Anthology, comme «La traversée du port de Nice à la nage tout habillé» ou «Soulever et tenir une commode».

Ben diffuse alors les idées et l’esprit Fluxus en France et devient le défenseur d’un art d’attitude, repensant les limites – ou les non-limites – de l’art.

Discours[modifier | modifier le code]

La nouveauté : La théorie de la nouveauté de Ben est une théorie qu’il a alimentée et discutée depuis le début de sa carrière démontrant qu’en art ce n’est pas le beau ou le laid qui comptent mais d’apporter du nouveau. En 1959, il énonce que tout est nouveau et que tout est possible en art. Cette constante recherche du nouveau marque toute sa carrière, de façon presque obsessionnelle.

L’ego : Un de ses thèmes de réflexion favori, car comme il le dit, il l’a juste en face de lui et même en lui. Sa théorie de l’ego rejoint sa théorie générale de l’art qui est que toute vie est survie et que l’ego est une forme de survie. Cultiver son ego, avec humour, lui permet ainsi de survivre.

Les ethnies : Selon Ben, le monde devrait être pluri-culturel. En 1962, il rencontre François Fontan et découvre sa théorie sur les ethnies : une vision multiculturelle du monde dans laquelle chaque peuple possède sa contemporanéité et sa créativité. Il participe à la rédaction de La Clef, atlas ethnolinguistique notamment rédigé par des membres et sympathisants du parti nationaliste Occitan. Ben soutient l’Occitanie Libre. Il est l'auteur de la couverture d'un l'album du groupe catalan de Perpignan Blues de picolat. Il est contre le «génocide» linguistique, contre la suppression des groupes linguistiques par les puissances dominantes. Un engagement qu’il entretient également sur son site internet depuis 1996. En 2013, la CIA (Central Intelligence Agency) a demandé à Ben l’autorisation d’utiliser la carte mondiale des ethnies qu’il a créée et théorisée.

Le doute : Le doute est un autre aspect fondamental chez Ben. Ben n’a pas peur de dire les choses et de douter de tout, il ne mâche pas ses mots. Il traduit souvent en plusieurs langues ses phrases, pour toucher un plus grand nombre de personnes. Son écriture un peu naïve lui permet de bouleverser nos certitudes avec une grande simplicité. Il commence d’ailleurs souvent ses phrases par «En vérité».

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Porté par Ben depuis 2013 Blois (France)

  • Réalisé en 1993 à Paris (France)

  • Réalisé en 2008 à Nice (France)

Du magasin à la maison : l’œuvre[modifier | modifier le code]

En 1958, il ouvre à Nice une petite boutique de disques d’occasion, Laboratoire 32 (alias « Le Magasin ») dont il décore la façade d’une multitude d’objets hétéroclites. En 1965, il crée une galerie sur la mezzanine du magasin, qu’il nomme « Ben doute de tout ». Jusqu'en 1973 son échoppe devient un lieu de rencontre pour tous les jeunes artistes « qui font du nouveau ».

En ce début des années soixante dix, il achète une maison sur les hauteurs de Nice, dans laquelle il habite encore, qui devient elle aussi le support d’une accumulation impressionnante d’objets chargés d’esprit, d’humour et de force inspiratrice pour l’artiste. Œuvre d'art en elle-même, la maison est à la fois lieu de vie, lieu de création et parfois lieu de débats et de rencontres.

En 1974, le futur musée national d’Art moderne Centre Pompidou fait l’acquisition du magasin avec un ensemble d’autres œuvres. Il sera restitué comme à son origine. “ En vérité du temps du Magasin, j’étais heureux debout dans la rue à vendre des disques d’occasion et à regarder passer les filles “.

La Fondation du doute : Portée par l'artiste Ben, la Fondation du doute à Blois (France) n'est ni un musée, ni un centre d'art mais un lieu original où règne l'esprit Fluxus.

« Il faut se méfier des mots » : Créée à Paris en 1993 sur un mur d’immeuble de la place Fréhel dans le 20e arrondissement, l'œuvre se compose de deux travailleurs en fac-similé mettant en place un immense tableau noir sur lequel est inscrit «Il faut se méfier des mots».

« Le Mur des mots » : Il s’agit d’une commande publique de la Ville de Blois et du Ministère de la Culture et de la Communication passée à Benjamin Vautier et inaugurée en 1995. L’artiste y a rassemblé ses principaux tableaux-écritures des années 1960 aux années 1990, reproduits sur près de 300 plaques émaillées fixées sur une des façades. Sur ce mur de 30 mètres de long et 12 mètres de haut, Ben multiplie les sentences sur l’art, la vie, les choses.

Le Hall de la Cogitation : Installation réalisée en 1999 dans le hall de la faculté de médecine de Nice, composée de 60 citations sur films adhésifs sur plaques de marbre.

Le tramway de Nice[2] : En 2008, l’artiste répond à une commande de la municipalité afin de réaliser le nom des 42 stations du parcours et placer certaines de ses écritures en blanc sur noir

Le mont Chauve : En 2013, Ben relègue l’écriture au second plan dans une série de 40 représentations du mont Chauve d’Aspremont qui domine la ville de Nice de sa silhouette carractéristque en dôme. Ben peint le mont Chauve sur différents supports de récupération : panneaux de bois, carton, affiches, œuvres originales sur lesquelles il le rajoute, etc. Dans une interview télévisée, Ben a déclaré « Pourquoi les Napolitains ont le Vésuve, Cézanne c’est la Sainte-Victoire, et nous les Niçois, on ne connaît pas notre montagne ! »

Musées et Collections publiques[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Poésie, Prose et Ruminations, Z’éditions (1997), (ISBN 9782877202107)
  • Suicide d’artiste, L’esprit du temps (2009), (ISBN 9782847951530)
  • Les litanies, Éditions Évidence (1997), (ISBN 9782912277084)
  • Mes démangeaisons, Éditions Le mot et le reste (2007), (ISBN 9782915378450)

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

1959 Signer le corps humain
Ben Vautier dans son atelier de Nice (2016).

One thought on “Ben Vautier Le Magasin Descriptive Essay

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *